conseils pour progresser au tennis

ce blog propose aux débutants une méthode simple pour progresser au tennis dans la perspective d'améliorer son classement

08 février 2009

POURQUOI CE BLOG ?

LE TENNIS POUR LES NULS : PASSER DE DEBUTANT à JOUEUR CLASSE

 

 

 

Bonjour,

 

Ce site a pour but de donner aux débutants des conseils pour progresser dans la pratique du tennis de compétition et d’atteindre, pour ceux qui le veulent, un classement de bon 4ième série au minimum.

 

 

J’ai créé ce site car je n’ai jamais trouvé sur internet un site qui répondait vraiment à ce besoin lorsque j’ai commencé le tennis il y a 6 ans. (Je suis 30/1 maintenant)

 

La plupart des sites qui se veulent pédagogiques sont :

-soit trop compliqués pour des débutants qui ont besoin de conseils très simples.

-soit au contraire se contentent de dire : « il faut tenir la raquette comme ci ou comme ça » :

 Ces conseils sont très difficiles à appliquer  sans accompagnement car il n’est pas facile de se défaire des mauvaises habitudes.

 

J’ai donc tenté de mettre au point une méthode SIMPLE et PROGRESSIVE qui doit permettre à n’importe quel joueur d’obtenir un classement de bon 4ième série en 1-2 ans, même sans prendre de cours.

 

Ma méthode s’articule autour de 10 ETAPES CLES. Elle est basée sur l’observation que j’ai faite de la corrélation entre le classement d’un joueur et sa maîtrise technique.

 

Bien sûr il y a toujours des exceptions, mais en général le niveau d’un joueur évolue comme décrit ci-dessous :

 

Nul      Débutant          30/5       30/4       30/3             30/2          30/1              30            15/5

 

  Prise de raquette

         Sert à la cuillère sans faute

                             frappe de profil

                                      Régulier sur balles faciles

                                                 Pieds au sol à la frappe

                                                              Préparation ample

                                                                       Maîtrise des effets (lift…)

                                                                              Accompagnement correct

                                                                                                  Bon placement

                                                                                                            Frappe puissante

                                                                                                                            Sert des aces

 

Chaque étape comporte 2 chapitres :

-description d’un geste ou d’une technique

-exercices très simples permettant d’acquérir la technique

 

Je m’applique dans ce site à ne pas m’attarder sur des banalités que l’on retrouve dans tous les manuels, mais à privilégier des conseils simples inspirés des trucs qui m’ont permis de passer un cap dans mon jeu.

 

Ne vous découragez pas : c’est difficile de changer son geste parce qu’on a l’impression au début que ce n’est pas du tout naturel et qu’on fait plus de fautes : en réalité, il faut peu de temps pour « apprivoiser » le nouveau geste, pas plus d’1 heure ou 2 typiquement, souvent moins ! Donc n’abandonnez pas au bout de 10 minutes…

 

Un lanceur de balles automatique vous sera très utile pour réaliser les exercices. Consultez moi en cas de besoin, voir l'album photos . Je propose ce modèle car il me parait être de loin le meilleur rapport qualité prix, et surtout le seul à proposer 3 ans de garantie totale : quand on investit une somme non négligeable dans ce type de machine, cela me parait quand même important, et aussi une garantie de robustesse du lanceur.

Ici une video de ce lance balles de tennis.

Une autre video lance balle tennis.

 

Visitez aussi la rubrique "actualité tennis" et laissez-y vos commentaires !

 

Bon tennis,

 

Philippe 

Posté par abgrallp à 09:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 février 2009

ETAPE 1 : « SENTIR » LA BALLE LORS D’UN ENGAGEMENT A LA CUILLERE

 

 

 

Avant tout, c’est l’occasion de vérifier que votre prise de raquette en coup droit est correcte : encore une fois, ce n’est pas l’objet de ce site de reprendre en détail des aspects tels que la prise de raquette : vous trouverez des romans entiers là-dessus un peu partout.

Mon conseil : Choisissez une prise proche de la prise dite « western » , qui vous facilitera la vie plus tard pour mettre un peu d’effet dans la balle.

Mais Je dirais que le plus important à ce stade c’est d’avoir une prise à peu près correcte, avec laquelle on se sent à l’aise et surtout de garder toujours la même prise pour viser la régularité. Il faut aussi tenir fermement la raquette (le manche ne doit surtout pas tourner ni bouger dans la main quand on frappe). N’hésitez pas à changer le grip/surgrip si il est usé.

 

 

Passons à la première étape proprement dite :

Si vous faites partie de ces joueurs qui mettent la balle dans le filet 1 fois sur 2 lorsque vous engagez à la cuillère (par le bas), inutile de travailler autre chose tant que vous n’aurez pas résolu ce problème : il est fondamental d’acquérir une aisance qui vous permet de mettre TOUTES les balles dans le cours en toute décontraction. Si vous n’arrivez pas à cela, vous ne serez jamais régulier dans l’échange même sur des balles très faciles. Or la régularité est la condition pour progresser dans les petits classements : jusqu’à 30/3, c’est celui qui fait le moins de fautes qui gagne : on voit souvent des joueurs capables de très bons coups mais qui resteront NC (Non Classé) parce qu’ils font trop de fautes : il faut apprendre la régularité avant de commencer à chercher la puissance.

 

TENNIS : revers à une main ou à deux mains.

Le moment est aussi venu de se poser la question si il faut adopter un revers à une main ou à 2 mains.

Une question qui fait couler bien de l'encre : inutile de chercher une réponse sur internet : vous trouverez autant d'arguments en faveur du revers à une main que du revers à 2 mains.

En faveur du revers à une main, incontestablement c'est plus joli à regarder et c'est un coup qui procure énormément de plaisir à jouer. Mon analyse est toutefois que dans le tennis moderne, le revers à 2 mains est de loin celui qui permet d'être le plus régulier et le plus efficace.

Au haut niveau, les meilleurs ont tous un revers à 2 mains : Tous les joueurs du TOP 10 actuel jouent le revers à deux mains.

Tous ? Non, un seul résiste encore et toujours à l'envahisseur : King Rodger bien sûr, et c'est sûrement une des raisons de la fascination qu'il exerce sur les foules (à commencer par moi !) et du plaisir que l'on a à le voir jouer.

Toutefois force est de constater que ce fameux revers reste son gros et seul point faible, parlez en à Nadal qui ne se gêne pas pour le canarder.

Même Gasquet qui est sensé avoir le meilleur revers du monde, il réalise certes des points fabuleux avec ce revers à une main, mais il commet bien plus de fautes que des joueurs de moindre talent jouant à 2 mains.

Preuve que lui-même est conscient de la (relative) faiblesse de son revers : lorsqu'il a le temps, il tourne autour de son revers pour frapper plutôt un coup droit.

En conclusion, il est préférable d'adopter un revers à 2 mains.Je le dis bien à contre-coeur, d'autant que je le frappe moi-même à une main.

Il est clair que cela confère plus de sécurité, de régularité et d'efficacité. Cela protège aussi les articulations puisque l'effort se réparti sur les 2 bras.

Exceptions :

a) Si vous voulez privilégier la beauté du geste et le plaisir en terme de sensation de frappe

b) Si vous n'êtes pas souple du tout : frapper le revers à 2 mains nécessite une rotation du bassin (hanches) importante. Celapeut provoquer une gêne voire on ne peut pas du tout le faire dans le cas des gars qui comme moi sont raides comme des manches à balai. Le revers à une main n'a pas cette contrainte car on se place de profil pour frapper.

 

Exercice seul Nr 1:

 

a) Se placer avec un seau de balles à hauteur de la ligne de carré de service. Engager en coup droit sans forcer à la cuillère sans laisser la balle rebondir : 15 minutes

b) Se placer sur la ligne de fond avec un seau de balles. Engager à la cuillère sans laisser la balle rebondir : 15 minutes

Essayez de répéter toujours le même geste.

 

 

Exercice seul Nr 2:

Idem que exercice Nr 1 mais en laissant la balle rebondir une fois avant de la frapper

15 minutes a)

15 minutes b)

Quand vous ratez, essayez de comprendre ce qui était mauvais dans votre geste et corrigez le.

 

 

Exercice seul Nr 3:

Idem que exercice Nr 2 mais en visant une zone précise du cours (ex : carré de service coté gauche ou : zone droite du cours au delà du carré de service…)

 

15 minutes a)

15 minutes b)

 

 

ETAPE 2 : LES APPUIS EN LIGNE

 

Pour frapper la balle, il faut se tenir de profil (les épaules perpendiculaires au filet ou encore les pieds parallèles au filet donc)

Ce n’est pas forcément naturel, mais c’est pourtant la base, et ceci aussi bien en coup droit qu’en revers.

En revers, on peut même exagérer un peu la position : avancez légèrement le pied droit par rapport au gauche de manière à vous retrouver légèrement dos au filet.

 

Exercice 1 : coup droit

Reprendre les exercices 1 et 2 de l’étape précédente en vous mettant de profil et engager en coup droit

Regarder la video ci-dessous et notez la mise de profil de Roddick

http://www.youtube.com/watch?v=BxC4sM2PTWY&NR=1

 

Exercice 2 : revers

Même exercice que pour le coup droit ensuite pour travailler les appuis en ligne, mais uniquement avec un rebond avant la frappe.

On peut à la rigueur le faire seul, mais il est plus facile de vous faire aider par un partenaire qui lâchera les balles légèrement devant vous pour que vous puissiez les frapper après un rebond.

Si vous n’avez pas de partenaire, je peux vous rencarder pour un lanceur de balles automatique. Si ça vous intéresse, contactez moi.

http://www.dailymotion.com/user/abgrallphil/video/x8sm3b_lance-balle-tennis_sport

 

Pensez bien à vous placer de profil par rapport au filet

 

ASTUCE : Lorsqu’on passe de prise coup droit en prise revers, ce n’est pas la main droite qui tourne autour du manche, c’est la main gauche qui fait tourner le manche de la raquette dans la main droite jusque dans la bonne position. La main droite ne bouge pas : elle desserre juste un peu la prise pour permettre la rotation de la raquette puis resserre la prise lorsque la raquette est dans la bonne position.


Bon tennis,

 

 

ETAPE 3 : ON GARDE LES PIEDS AU SOL AU MOMENT DE LA FRAPPE

 

Un défaut chez presque tous les débutants consiste à sauter au moment de la frappe, surtout quand ils essaient de forcer leur coup.

Ce défaut est amplifié par l’observation des joueurs professionnels, qui décollent effectivement parfois au moment de la frappe : aaah les beaux ralentis de « Rogeur » qui décolle à un mètre de haut ! Le problème, c’est que justement ce sont des pros ! Frapper la balle avec les pieds décollés du sol est très difficile à réaliser : c’est une grosse source de fautes directes chez le débutant et en plus cela vous empêchera de mettre de la puissance dans vos coups.

Les pieds doivent donc impérativement rester au sol sans bouger au moment de la frappe.

 


Il s’agit ici d’un point fondamental, et je vous conseille encore plus que pour les autres étapes de ne pas passer à la suite avant de bien maîtriser cet aspect du jeu.

Vous verrez d’ailleurs que vous allez réellement passer un cap quand vous arriverez à garder les pieds au sol.

 


Exercice 1 : 15 minutes

Un partenaire où un lanceur envoie des balles faciles sur votre coup droit, vous les frappez en vous concentrant uniquement sur le fait de ne pas bouger les pieds lors de la frappe.(vérifiez que vous vous mettez bien automatiquement de profil maintenant). Restez bien bloqués sur vos appuis après la frappe, ceci afin de prendre conscience de la sensation d’avoir les appuis bloqués au sol. C’est vous qui commandez l’envoi des balles quand vous êtes prêt.

Si vous n’avez pas de partenaire ni de lanceur de balle, voici le moment de vous mettre face au mur : envoyez la balle en direction de votre coup droit, reprenez la en vous concentrant uniquement sur le fait de ne pas bouger les pieds lors de la frappe.(vérifiez que vous vous mettez bien automatiquement de profil maintenant). Dans un premier temps, n’essayez pas de la reprendre une deuxième fois ( on reste bloqué sur ses appuis pour prendre conscience de la sensation)

 


Exercice 2 : 15 minutes


Le partenaire vous renvoie une balle dès que vous avez frappé la précédente, sans attendre votre signal. Il faut donc vous replacer plus rapidement maintenant.

Dans la version mur, vous essayez maintenant d’enchaîner les frappes.

A chaque fois que vous allez frapper la balle, répétez-vous « je bloque mes appuis » et… ne vous contentez pas de le penser, faites le !


Bon tennis,

 

 

ETAPE 4 : LE PLACEMENT PAR RAPPORT A LA BALLE DANS LE CADRE DE LA PREPARATION DE LA FRAPPE

Lorsque vous avez frappé un coup, revenez toujours vers le milieu du cours afin d’être dans une position neutre, qui vous permettra d’aller jouer une balle en coup droit ou en revers sans avoir à parcourir une distance trop importante.

 

Idéalement ce replacement se fait en pas chassés afin de rester face au jeu.

 

Au moment ou votre adversaire frappe la balle suivante, effectuez une reprise d’appui et entamer votre course en direction de l’endroit où vous allez jouer la balle.

 

Une video de Pete Sampras pour illustrer mon propos : notez le déplacement en pas chassé et la reprise d'appui.

http://www.youtube.com/watch?v=4QMF5U-GdjE&feature=related

 

Maintenant c’est la phase critique où vous arrivez dans la zone de frappe. Pour réaliser ce dernier ajustement de la position, il faut faire des tous petits pas très rapides (cela doit donner l’impression de piétiner).

Une fois que vous êtes dans une position de frappe idéale, n’oubliez pas de « bloquer » les appuis au sol comme appris dans l’étape 3.

 

Voilà, y a plus qu’à mettre une grosse tatane dans la baballe  J

 

 

Une petite video de Justine Henin pour illustrer : notez les petits pas d'ajustement rapide juste avant la frappe de ce coup droit gagnant.

http://www.youtube.com/watch?v=wuRVg8rg2x8&feature=related

 

 

Exercice 1:

Reprendre les exercices de l’étape 3 mais cette fois vous partez du milieu de la ligne de fond et le lanceur joue sur votre coup droit par exemple. Vous revenez à chaque fois vous placer au milieu de la ligne de fond

Concentrez vous sur le placement par des petits pas rapides dans la zone de frappe et essayer de ressentir l’impression de piétiner qui en résulte.

 


Exercice 2:

Reprendre l‘exercice 1 mais cette fois le lanceur alterne coup droit et revers en continu (dès que vous avez frappé votre coup, le lanceur lance une balle de l’autre coté, sans toutefois exagérer la cadence sinon vous allez être morts après 3 balles.

Idem au mur, on enchaîne coup droit puis revers.


Bon tennis,

 

 

Posté par abgrallp à 10:41 - ETAPE 4: LE PLACEMENT - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


ETAPE 5 : LA PREPARATION DE LA FRAPPE

L’une des clés pour commencer à mettre de la puissance dans ses frappes de balle réside dans la préparation de la frappe (la façon dont on place la raquette pour prendre de l’élan pour la frappe):

 

Un défaut classique chez le débutant est une préparation à peine ébauchée et réalisée trop tard.

En coup droit comme en revers, la préparation doit être très ample et elle doit se faire dès que l’on perçoit si on va jouer un coup droit ou un revers.

 

Cela signifie que quand on commence à courir vers la balle, la raquette doit déjà être en position haute.

Ample signifie que la tête de raquette doit remonter loin derrière le dos et très haut, au niveau de la tête voire même au-dessus.

 

ASTUCE : En revers à une main, la main gauche vient se  poser sur le haut du manche (à l’endroit où celui-ci s’évase juste en dessous du tamis). Ceci permet de faire tourner la raquette dans la main droite pour adopter la prise revers, de tirer la raquette vers le haut pour avoir une préparation très ample, et enfin de stabiliser la raquette pendant la phase de préparation .

 

Exercice 1 :

Regardez des videos de pro pour vous convaincre de l’amplitude du mouvement de préparation. Voir l’exemple ci-dessous

 

Coup droit DJOKOVIC : notez la reprise d’appui et la préparation se fait très tôt, dès que Djoko perçoit qu’il va frapper un coup droit. La tête de raquette monte très haut

http://www.youtube.com/watch?v=y8AJYfkJ4hc&feature=related

 

 

Revers HAAS : notez la main gauche qui tient le bas du tamis, la préparation est ample et la tête de raquette monte très haut

http://www.youtube.com/watch?v=49swrZyIn-4&feature=related

 

Placez vous de profil devant le miroir (sans balle, sinon bonjour la casse !) et effectuez une préparation : vous devez retrouver la gestuelle des pros, et en particulier la raquette doit être au-dessus de votre tête en fin de préparation.

Refaites le encore et encore pour vous pénétrer de la sensation, en coup droit comme en revers.


Bon tennis,

 

02 mars 2009

ETAPE 6 : LA FRAPPE ET L’ACCOMPAGNEMENT

 Plus vous frappez la balle tôt après le rebond mieux c’est, car cela laisse moins de temps à votre adversaire pour se replacer.

Cependant, on considère classiquement qu’il faut frapper la balle au sommet du rebond.

Le plan de frappe doit être devant vous ce qui veut dire que votre tamis doit être un peu devant votre corps au moment de la frappe.

 

On voit souvent 2 types de défauts chez les débutants :

-soit pas d’accompagnement du tout (la raquette s’arrête pratiquement juste après la frappe)

-soit, chez les gars qui regardent un peu trop les pros à la télé, la raquette remonte trop rapidement vers l’épaule gauche (je parle du coup droit là) : l’important ce n’est pas de se retrouver avec la raquette derrière la tête en fin de geste, mais d’avoir juste après la frappe le bras tendu devant soi dans la direction que l’on vise, et la raquette dans le prolongement du bras. En fait c’est évident : la poussée que l’on donne à la balle doit bien se faire dans la direction du coup !

Après, le fait que le bras se plie et la raquette remonte vers l’épaule opposée, ça n’apporte rien de plus : c’est juste une conséquence de l’élan qu’on a donné au bras si on ne bloque pas le mouvement après la frappe.

 

Exercice 1 : coup droit

Frapper des coups droits (avec lanceur ou mur) en faisant l’effort d’aller chercher loin devant vous. Stoppez votre geste lorsque votre bras est tendu dans la direction du coup joué pour bien sentir que la frappe est donnée dans la direction du coup.

Dans un deuxieme temps ne retenez pas votre bras et sentez comme votre bras remonte vers l’épaule gauche sous l’effet de l’élan mais passe toujours par la position précédente.


Exercice 2 : revers

Frappez des revers en terminant votre geste bras tendu dans la direction du coup joué.

Dans un deuxième temps laissez partir votre bras tout en veillant bien à passer par la position bras tendu.

Seul le bras bouge, le reste du corps est immobile : voir video de Federer ci-dessous

Notez le bras tendu dans la direction de la frappe avant que l’élan ne l’emporte plus loin, et notez le bras gauche qui part vers l’arrière pour équilibrer le corps.


Revers federer

http://www.youtube.com/watch?v=RORTYH588cE&feature=related

 

 

Bon tennis,

 

ETAPE 7 : LE POIDS DU CORPS SUR LA JAMBE AVANT AU MOMENT DE LA FRAPPE

Un autre élément déterminant pour mettre de la puissance dans sa frappe consiste à « avancer » dans la balle au moment de la frappe, afin que le poids du corps participe à l’énergie que vous communiquez à la balle.

La balle ne doit jamais être frappée en reculant sinon votre coup n’aura aucune puissance. Cela veut dire qu’il faut au moment de la frappe transférer le poids du corps complètement sur la jambe avant.

Bon ça c’est la belle théorie qu’on trouve dans les livres. Concrètement, pour y arriver je vous propose de lever légèrement le talon de la jambe arrière au moment de la frappe (au lieu d’avoir les 2 pieds à plat au sol), comme si vous alliez faire un pas vers l’avant : par réflexe vous allez transférez le poids du corps sur la jambe avant, sinon vous vous cassez la figure !

une video du king federer : ca se passe de commentaire : tout le poids du corps se porte sur la jambe avant en avancant dans la balle

http://www.youtube.com/watch?v=yo_zuz7bcLQ&NR=1

Exercice : on frappe des coups droits puis des revers en avançant dans la balle

http://www.dailymotion.com/user/abgrallphil/video/x8sm3b_lance-balle-tennis_sport

 

Bon tennis,

 

ETAPE 8 : LA MAÎTRISE DES EFFETS

 Si vous jouez contre un gars qui ramène toutes les balles parce que vous n’êtes pas encore assez fort pour claquer des coups gagnants, il va vous falloir varier votre jeu pour le perturber et l’obliger à jouer un coup de raquette différent à chaque frappe.


LE LIFT : En coup droit comme en revers, le lift consiste à « brosser » la balle de bas en haut ce qui a pour conséquence d’imprimer une rotation à la balle qui a tendance à la faire retomber plus vite au sol que si on avait frappé à plat (on croit que la balle va sortir mais l’effet lifté la fait rester dans le court)

C’est un effet très intéressant car il est difficile à négocier pour l’adversaire (le rebond est très haut), et il permet de donner beaucoup de sécurité à ses coups : on peut se permettre de passer largement au-dessus du filet sans risquer que la balle soit trop longue puisqu’elle retombe très vite.

Comment lifter la balle : au lieu de frapper la balle à plat il faut donc venir la brosser de bas en haut pour imprimer cette rotation vers l’avant.


Techniquement, il faut :

1- faire passer la raquette sous la balle pour pouvoir la frapper en remontant. Si vous ne le faites pas déjà naturellement, cela veut dire qu’il faut que la tête de raquette descende très bas lors de la phase de préparation pendant laquelle on laisse retomber la raquette

2- il vous faudra éventuellement modifier légèrement votre prise de raquette pour obtenir un angle entre le tamis et la balle qui soit ni trop petit ni trop grand

3- Il faut fléchir les jambes (cela vous aide à passer la raquette sous la balle) et pousser sur les jambes pour accélérer la remontée de la raquette au moment de l’impact.

4- vous pouvez frapper la balle un peu après le sommet du rebond quand elle commence déjà à redescendre


Pour être franc, c’est essentiellement une question de feeling : il faut « sentir » qu’on arrive à faire tourner la balle en venant la brosser avec le tamis.


L’EFFET COUPE (on dit aussi schoppé ou slicé):

Ne se joue pratiquement qu’en revers (sauf éventuellement pour les amortis en coup droit)

Cela consiste à venir frapper la balle de haut en bas pour lui imprimer une rotation vers l’arrière qui a tendance à rallonger sa trajectoire et à la faire rebondir plus bas (on a l’impression que la balle « fuse »)

Techniquement, il faut :

1-adopter une prise de raquette « marteau »

2-frapper la balle de haut en bas avec un angle assez faible entre le tamis et la balle

3-la raquette doit avancer de l’arrière vers l’avant (et non de la gauche vers la droite) pour obtenir une trajectoire rasante

4- l’accompagnement est très marqué vers l’avant tandis que le bras gauche part en arrière.


Là encore, c’est beaucoup de feeling et de pratique pour acquérir la sensation de faire tourner la balle vers l’arrière.


Il existe de nombreuses variantes de revers coupé en fonction du geste (angle entre le tamis et la balle, vitesse d’exécution, trajectoire de la raquette) : balle rétro (amortis), trajectoire fusante ou encore une balle qui rebondit fortement vers la gauche.

Plus vous serez capable de varier vos coups, plus vous surprendrez votre adversaire

 

Video de Federer jouant un revers coupé : observez comme la balle tourne vers l'arrière

http://www.youtube.com/watch?v=sXXM3I9E4E8&feature=related


 

Exercice 1 : lift

Laisser la balle tomber devant vous et jouez la sans forcer en cherchant à la "brosser" pour la faire tourner vers l'avant.

Sentez comme la raquette doit passer sous la balle

 

 

Exercice 2 : le slice

Le lanceur vous lance la balle sur le revers. Alternez les revers coupé long de ligne puis croisé.

Essayez de sentir que vous faites tourner la balle vers l’arrière.

 

Bon tennis,

 

Posté par abgrallp à 10:26 - ETAPE 8 : LES EFFETS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

ETAPE 9 : ACCELERATION DE LA TETE DE RAQUETTE

L’autre point fondamental pour mettre de la puissance dans vos coups c’est bien sûr d’avoir une vitesse de la tête de raquette au moment de la frappe aussi élevée que possible.

Cela passe par une accélération maîtrisée de la tête de raquette entre la position haute de fin de préparation et la frappe .

 

Il ne faut pas griller les étapes : la phase pendant laquelle la raquette redescend est assez lente, le corps est relâché et le poids du corps est encore réparti entre pieds avant et arrière.

Ensuite seulement on apporte une très brusque accélération du bras initiée par l’épaule, au moment ou le poids du corps se porte vers l’avant.

 

 

Une video très intéressante : on voit Federer et Djokovitch effectuer un coup droit en parallèle : notez comme l’accélération de Federer est plus vive : il vient frapper la balle avant Djoko (cliquer sur "page précédente" pour revenir au site)

http://www.youtube.com/watch?v=NxEXxFLim1s

 

 

Exercice :

L’heure est venue de lacher vos coups !

Faites parler la poudre en coup droit puis en revers. Demandez à quelqu’un de vous filmer et observez si les fondamentaux des étapes précédentes sont respectés.

 

Envoyez moi vos vidéos si vous voulez pour que je puisse les commenter.

 

Bon tennis,

 

 

 

ETAPE 10 : LE SERVICE

Bon, il fallait bien en parler un jour : si vous jouez dorénavant à un niveau 30/2 ou plus, vous ne pourrez plus vous contenter d’un service moyen : à ce niveau l’adversaire donne peu de points, il faut aller les gagner.

Un service efficace est appréciable car il permet de gagner des points sans avoir à sa bagarrer dans les échanges. Bon allons-y : vous trouverez des romans entiers sur le sujet un peu partout.

Fidèle à ma philosophie, je ne vais pas trop m’attarder sur la technique mais plutôt sur des « trucs » qui me paraissent vraiment utiles pour progresser.

La prise de raquette : la plupart des débutants servent avec leur prise de coup droit : dommage, c’est la prise marteau (proche de la prise revers) qu’il faut adopter !! Je ne vous cache pas que ça paraît super bizarre au début. Pas de secret, il faut prendre des seaux de balles et taper des services en acceptant d’en baver une heure ou deux, jusqu’à ce que la prise devienne naturelle. Pourquoi la prise revers ? Sans rentrer dans le détail, c’est notamment avec cette prise là que vous mettrez de l’effet dans la balle au service, et ça, il faut savoir le faire.

Le lancer de la balle : En fonction de l’effet que vous recherchez, le lancer se fera à la verticale de votre épaule droite, un peu plus à droite (slice), ou un peu plus à gauche (lift) Je vous conseille d’adopter en standard un lancer un peu à plus droite : le slice est très efficace, permet d’être régulier, et en plus le lancer à droite permet de bien voir la balle dans la phase de préparation sans avoir à se tordre le cou. Le lancer doit être suffisamment haut pour se donner le temps de bien préparer son geste et aussi de fléchir les jambes puis pousser sur les jambes pour aller chercher la balle très haut.

Le geste : La position initiale, la fameuse boucle avec accélération progressive : vous trouverez ça un peu partout, inutile que je m’y attarde. Voilà la belle théorie !

Après voici quelques trucs et astuces qu’on ne trouve pas dans les bouquins et qui m’ont vraiment permit de progresser :

-visualiser la balle : c’est tout bête mais je me suis aperçu que je perdais souvent la balle de vue à un moment de la préparation et que donc je frappais un peu en aveugle. J’ai progressé le jour où je me suis appliqué à toujours bien regarder la baballe .

-J’avais tendance à frapper comme un bourin en première : peu efficace car taux de réussite très faible en première : ça ne sert à rien de servir 1 ace par jeu si à coté tu te fais allumer sur tes 2ieme balles, sans parler du risque accru de double faute. Il vaut mieux chercher une première régulière avec de l’effet qui va gêner l’adversaire sur la relance et vous donner l’avantage dans l’échange.

-Un truc assez génial et que je n’ai jamais lu ni entendu nulle part : interdisez vous de servir dans le filet ! Sérieux, j’ai quasiment doublé mon taux de réussite en première balle quand j’ai appliqué ce principe tout bête. Beaucoup de fautes en première sont des balles qui vont dans le filet : donc interdisez vous de servir dans le filet (concrètement, imaginez que le filet est un peu plus haut qu’en réalité pour être bien sûr de passer au-dessus). Vous ferez quelques fautes en longueur, mais globalement, cela permet :

  • d’augmenter le taux de réussite en première
  • d’avoir des premières balles en moyenne plus longues, donc plus efficaces

-dernier truc : pensez à viser Pris par le match, on a tendance à servir sans avoir réfléchi quel point on visait. Pensez systématiquement à choisir où vous allez servir. Si votre adversaire est moins fort en retour coté revers, canardez le revers ! Si vous voyez qu’il commence à mieux retourner c’est qu’il est en train de s’habituer à votre façon de servir : pensez alors à varier.

Exercice :

Placez un plot sur le T (intersection des lignes de carré de service au milieu) et un autre sur l’intersection de la ligne de couloir et du carré de service. Essayez de faire tomber les plots en servant : le but est de s’habituer à viser ces zones qui sont les plus efficaces.

(si vous n'avez pas de plot, une canette de bière fera l'affaire !)

 

Bon tennis,

 



Fin »